Mon roman et moi : un départ atypique

J’aurais pu, j’aurais dû commencer l’écriture de mon roman sur une idée géniale…  Une histoire qui m’aurait réveillée la nuit, m’obsédant jusqu’à ce que j’entreprenne de l’écrire. Mais il en a été tout autrement. Au départ, je voulais simplement tester la fiche personnage que j’avais imaginée. Emportée par mon enthousiasme, j’ai créé de nombreux personnages en connexion les uns avec les autres. L’histoire de mon roman s’est alors dessinée peu à peu, autour d’eux.

Je devrais plutôt dire qu’elle s’est dessinée dans les grandes lignes (je ne suis pas certaine d’avoir terminé son élaboration, loin de là). Je me demande si ce n’est pas un départ bancal (mais existe-t-il de « bons » départs ?). Bien sûr, j’étoffe mon sujet au fil des mots. Mes personnages m’y aident bien d’ailleurs, car chacun d’eux a une histoire qui alimente le roman. Mais il me devient de plus en plus difficile de ne pas m’emmêler dans tous ces destins et dans la chronologie des faits.

Si vous êtes auteur de roman(s) et que vous passez par ici, n’hésitez pas à venir me raconter comment vous avez démarré votre travail d’écriture, par quoi avez-vous commencé ?

Publicités

5 commentaires sur “Mon roman et moi : un départ atypique

Ajouter un commentaire

  1. En ce qui me concerne, j’ai toujours eu des départ bancals (à l’exclusion de la suite de mon second roman, puisqu’il en reprend l’univers et les personnages). Actuellement, je suis emportée par mon élan et je construit mon monde et mes personnages presque d’un chapitre à l’autre. Je sais où je veux finir, et par quelles grandes étapes je veux passer, mais je me laisse guider par mon inspiration, je traite des thèmes dont j’ai envie de parler quand l’intrigue m’y fait penser. Je n’ai aucune fiche de personnage (j’en utilise d’habitude, mais là, j’ai l’impression de ne pas en avoir besoin, pas encore du moins) et mon plan tient en quelques lignes seulement.
    J’ai déjà tenté un départ net, avec un plan rédigé en avance, chapitre par chapitre, voire scène par scène, des personnages bien détaillés sur leur fiche, des thèmes bien définis, et ça ne m’a pas donné satisfaction. Passer trop de temps à planifier étouffe mon envie d’écrire. Je préfère me lancer à l’aveuglette et rectifier plus tard.

    Aimé par 1 personne

    1. Un cadre trop strict et trop de contraintes me posent aussi souci pour écrire. Je suis presque incapable de suivre un plan, car alors, je ne ressens pas de plaisir… et j’écris avant tout par plaisir. Malgré tout, j’essaie de mettre un peu d’ordre et de méthode. Mais je n’ai pas encore trouvé , en tout cas pour le roman, ma vitesse de croisière. J’aime beaucoup ta manière de faire. Elle me semble intuitive, c’est probablement ce qui fonctionne le mieux, écrire en suivant son intuition. Merci pour ton témoignage. Je te souhaite une belle et douce journée.

      J'aime

    1. J’aime écrire en musique aussi… mais pas systématiquement. Parfois elle me plonge dans un état second, propice à l’écriture, mais parfois aussi, elle m’entraîne un peu trop et je perds ma concentration. Cependant, je ne pourrais pas vivre sans musique 😉

      J'aime

  2. Hello ! Si cela t’intéresse j’organise une foire au question en rapport avec la saga N’oublie pas que tu m’aimes que tu as pu découvrir sur mon blog il y a deux mois ! N’hésite pas à laisser une question pour l’auteur été à le partager !
    Xoxo

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :